Una Roma sveglia*

03/05/2021

C'est un soulagement pour la ville de Rome, qui, à l'aube du mois de mai, retrouve ses institutions culturelles ainsi que les différents lieux de rencontres publiques, alors clos jusqu'ici. Et alors que les jours s'allongent et que la chaleur se fait ressentir, les habitants de la capitale retrouvent, dans le plus grand bonheur et exprimant une joie qui fait chaud au cœur, leurs habitudes au café, leurs amis au restaurant, leurs collègues au théâtre ainsi que leur famille au musée.

Les terrasses sous le soleil de Rome.
Les terrasses sous le soleil de Rome.

 Une Rome qui s'éveille et qui revit ! Voici les mots avec lesquels il serait de nouveau possible de qualifier la capitale italienne, qui reprend brillamment des couleurs après une période aux teintes blafardes dues à la pandémie de coronavirus. Il est utile de le rappeler, les restaurants, bars, cafés étaient et demeuraient fermés au public depuis les alentours du 15 mars dernier, lorsque la totalité du pays est entrée de nouveau en zone rouge dans l'espoir de lutter contre la propagation du virus. Et c'est en ce 26 avril, aux premiers jours du printemps et des après-midis ensoleillés, que ces dernières institutions capitales de la culture italienne ont rouvert leurs portes aux Romains : cappuccino et tramezzini s'en donnent à cœur joie entre les mains des habitants, tandis que les serveurs et restaurateurs arborent un sourire et une satisfaction sans précédents.

Le marché de Trastevere et son street-art
Le marché de Trastevere et son street-art

L'on ne voudrait pas tomber dans le cliché italien, mais tout de même, il faut bien l'avouer : le cocktail aux tons orangés vifs refait une entrée fracassante sur les terrasses des bars et cafés de la ville. Et si, alors qu'on tourne la tête à droite, puis à gauche, les Spritz sont plus nombreux que les clients accoudés au bar, l'on ne peut s'empêcher d'éprouver une certaine chaleur qui s'en dégage. Il est évident d'affirmer que l'Italie ne peut être réduite à sa culture gastronomique et son amour pour les Aperitivo (qui est système d'apéritifs, qui accompagne les boissons de planches ou assiettes de nourriture, comme du fromage, des légumes cuisinés ou encore de la charcuterie) : on ressent néanmoins cet éveil particulier des natifs et expatriés depuis la réouverture de ces lieux de convivialité, qui se retrouvent après une journée de travail pour échanger discussions, rires aux éclats et anecdotes quotidiennes sous le soleil de Rome.

Vatican, Galeria Spada, Borghèse ou encore les sublimes villas de Tivoli attendent à bras ouverts les premiers visiteurs de la saison.

Et alors que de nombreux quartiers se voient davantage colorés et ont retrouvé un souffle culturel ainsi qu'une signature citadine qui leur est propres, les bars, restaurants et cafés ne sont pas les seuls à avoir fait leur grand retour sur le devant de la scène Romaine. L'Italie de la zone jaune accueille à nouveau cette semaine les musées, théâtres et cinémas, pour le plus grand bonheur des amoureux de la culture, qui s'empressent en grand nombre de rejoindre la file d'attente, dans le respect des règles sanitaires et des distanciations sociales. Vatican, Galeria Spada, Borghèse ou encore les sublimes villas de Tivoli : tant de lieux qui attendent à bras ouverts les premiers visiteurs de la saison, en majorité italiens et locaux, et qui s'empressent de partager leurs trésors architecturaux ou intellectuels à une audience intéressée.

L’architecture du sud de la capitale.
L’architecture du sud de la capitale.

Malgré les réouvertures, les sorties en extérieur sont plus que jamais d'actualité, et une visite détaillée des Forums Impériaux du centre de la ville, ainsi qu'une balade sur la colline du Janicule permettent de traverser la Rome Antique et l'histoire de l'unification italienne. Et puisque la culture est une ressource inépuisable, plusieurs allers-retours au sein des institutions culturelles de Rome seront les bienvenues dans les semaines à suivre, afin de savourer la vie italienne et ses délices (artistiques, historiques ou gastronomiques). Sur ces mots, alla prossima settimana, ciao a tutti !

Texte et photographies de Nina Malleret

* Une Rome éveillée