A propos

Journal d'informations et magazine de loisirs

Un journal et un magazine

Angers etc. est un site internet qui se présente à la fois comme un journal mais aussi comme un magazine : un site web à double dénomination, à double vocation.

En journal d'abord, qui se donne pour objectif de relater l'information avec objectivité (actualités, sports, économie) dans sa pure définition de journal. Mais sans l'ambition d'exhaustivité proposée par la presse professionnelle.

En magazine ensuite, qui compte s'attarder dans son approche sur les sujets « « dits » légers du quotidien, style de vie, coups de cœur, tendances, bien-vivre, etc., dans l'esprit d'une revue hebdomadaire ou mensuelle qu'on feuillète avec légèreté dans une salle d'attente ou chez des amis.

Pas de rédacteurs à la rédaction

La rédaction est animée alternativement par des rédacteurs occasionnels, des volontaires, des contributeurs, des « vélléitaires » ; au moment de cette saisie, elle n'a pas de composition arrêtée. En réalité, et comme elle fonctionne sur la base du bénévolat, elle est sans cesse aléatoire, désertée ou remise en question, jamais étoffée, avouons-le. Angers etc. ne désespère pas pour autant, car des blogueuses locales (trois ou quatre), spécialisées dans des domaines spécifiques et distincts, ont été approchées afin d'amener un vent de fraîcheur. En vain à l'heure actuelle.

Comment nous rejoindre

En revanche, et si certaines d'entre elles avaient vent de notre recherche sans avoir été contactées, qu'elles sachent que l'offre leur est aussi destinée. Dans la mesure où Angers etc. revendique une vocation généraliste, ces blogueuses (ou blogueurs) pourraient ainsi accroître la reconnaissance de leurs talents, développer l'audience de leur site respectif, instaurer des liens croisés entre les supports respectifs. Cette offre est aussi destinée aux « individuels » qui souhaiteraient apporter leurs contributions par la rédaction de sujets.

Un jour... une association

Si l'avenir devait placer Angers etc. sur l'orbite des audiences avec un flux de visiteurs conséquent, la création d'une association deviendrait alors un sujet à l'ordre du jour afin de structurer son fonctionnement. De fait, cela permettrait en outre un partage des responsabilités entre les potentiels membres de la structure. Ce que l'animateur du site appelle de ses vœux.i