Mahut et Herbert dans la légende du tennis mondial

12/09/2019

Après le titre de Roland Garros 2018 en double, voilà que l'Angevin Nicolas Mahut s'octroie avec la complicité de son équipier, Pierre-Hugues Herbert, la finale de l'Open d'Australie. Indéniablement, les faits sont là, ces deux hommes ne sont jamais meilleurs que lorsqu'ils s'associent pour jouer ensemble sur les courts de tennis. Dorénavant, après cette victoire, ils sont sur l'Everest de leur discipline.

Les Français débutent l'année en gagnant (source Eurosport).
Les Français débutent l'année en gagnant (source Eurosport).

À parler de lui régulièrement dans ces colonnes (c'est la troisième fois qu'on le fait), on pourrait presque croire que Nicolas Mahut est un proche de la rédaction. En fait, il n'en est rien puisque l'animateur de ce magazine ne l'a jamais croisé, ni de près ni de loin, et n'a jamais cherché à le faire. Il se trouve tout simplement que le parcours de ce sportif local coïncide tout simplement avec les débuts d'Angers etc. sur la toile. Alors, difficile de passer à côté et de faire l'impasse sur cet événement...

Et avouons-le, avec ses exploits à répétitions sur les circuits du tennis international, cet Angevin pure souche va bien finir par avoir une statue de son vivant en plein centre d'Angers. Alors, pourquoi ne pas militer dans ce sens. Car, où trouver meilleur ambassadeur pour la ville que ce garçon né dans la capitale du Maine-et-Loire !

Devant les caméras d'Eurosport, le double Mahut-Herbert s'est imposé en deux sets (6-4 et 7-6) dimanche, à Melbourne, face au duo australo-finlandais, John Peers et Henri Kontinen, à l'Open d'Australie. Ces derniers, pourtant vainqueurs en 2017 de cette même compétition et ex-numéros 1 mondiaux, n'ont pas réussi à gagner le tie-break du deuxième set qui leur aurait permis de revenir dans le jeu et faire doûter les Français dans leur quête. Lesquels s'étaient permis, dans les tours précédents, d'éliminer entre autres les « monstrueux » jumeaux américains Bryan, légendes vivantes du double.

Ils gagnent chez eux (Roland-Garros), ils gagnent au bout du monde (Melbourne).
Ils gagnent chez eux (Roland-Garros), ils gagnent au bout du monde (Melbourne).

De ce grand Chelem, ils en rêvaient tout haut, ils sont allés le chercher là-bas aux Antipodes. Avec ce nouveau trophée, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert constituent désormais le premier duo français à entrer dans la grande histoire du tennis en gagnant les quatre Majeurs du circuit. Bien sûr, d'autres Bleus avant eux (Clément, Llodra, Santoro, Leconte, Noah) se sont illustrés aussi en gagnant un titre en double sur un grand tournoi international, mais jamais en inscrivant les quatre titres du Grand Chelem à leur actif.

US Open 2015, Wimbledon 2016, Roland-Garros 2018, Open d'Australie 2019 : voilà des noms et un palmarès qui en imposent pour ces deux-là. À cette occasion, ils deviennent le huitième double messieurs dans le monde à remporter ces quatre compétitions majeures du tennis. Avant eux, et dans l'ère moderne de l'Open, on trouvait des Australiens (Todd Woodbridge et Mark Woodforde), des Américains (Bob et Mike Bryan), des Néerlandais (Jacco Eltingh et Paul Haarhuis). Que du beau monde !