Être vu, être lu, être reconnu...

22/08/2018

Après quelques mois d'existence, « Angers etc. » commence à se fixer durablement sur la toile sans autre ambition que de s'intéresser à l'actualité de la ville. Et encore conviendrait-il d'ajouter qu'il se contente plutôt de la survoler dans une démarche délibérément assumée au regard de ses humbles limites...

Limites parce que ce magazine n'entend surtout pas se présenter comme un média à part entière et ne prétend pas l'être. Les quelques lecteurs qui l'ont visité auront notamment remarqué que ses lacunes techniques s'accumulent : pas de moteur de recherche interne, pas de réseaux sociaux associés, pas de forums de discussions, etc. Et encore, on en oublie !

Limites parce que ce journal n'a pas encore constitué de rédaction digne de ce nom et qu'il souhaite la bâtir uniquement avec des rédacteurs bénévoles. Sans doute une utopie vu que chacun s'éclate en solo sur les réseaux sociaux ! Et comme Angers etc. tient absolument à se présenter avec du contenu rédactionnel avant d'aller solliciter d'éventuels contributeurs, il risque de couler de l'eau sous les ponts avant d'assister à son réel envol... D'ailleurs, le constat commence à prendre jour. Mais qu'y faire ?

Avec, tout de même, un avantage à ces limites avouées : pouvoir travailler dans la discrétion la plus totale. Car ici, et contrairement aux autres supports du web, le souci premier n'est pas l'audience ou la fréquentation du site, puisqu'il n'y a de comptes à rendre à personne. Évidemment, le dire et le revendiquer semble très facile pour s'excuser. Au mieux, ça permet à l'animateur du site de ne pas connaître la hantise de la page blanche puisque personne n'attend sa copie. Au pire, ça justifie son attentisme...

En vérité, la crédibilité de ce web magazine passe par des efforts  qu'il doit consentir en s'améliorant encore et encore. Quand, par exemple, « Angers etc. » obtient une accréditation presse d'un organisateur pour un événement précis, il se doit d'honorer l'invitation en offrant quelques garanties. D'où la réponse à la question qu'il (se) pose : être vu, être lu ? Oui probablement... Afin d'être enfin reconnu ! Sans doute...

(La rédaction. 22-08-2018).

PS. Des envies de contribuer à l'essor d'Angers etc. ? Qu'à cela ne tienne, il suffit simplement de prendre contact avec la rédaction à l'adresse mail ci-après : contact@angers.etc