Adopte ton maraîcher pourrait-elle renaître ?

30/10/2020

Initiée et accompagnée par la Ville pendant le premier confinement du printemps, l'opération « Adopte ton maraîcher » vient de se voir attribuer un Premier prix par l'Observatoire Territoria dans la catégorie « Riposte territoriale #Covid ». Le palmarès 2020 a distingué 55 candidatures dont celle de la ville d'Angers parmi les 180 collectivités inscrites.

Faute de marchés dans la ville, les producteurs locaux ont néanmoins écoulé leur production.
Faute de marchés dans la ville, les producteurs locaux ont néanmoins écoulé leur production.

Alors que les petits commerces, les entreprises, les marchés alimentaires et nombre de points de vente indépendants avaient dû se résoudre à fermer leurs portes en raison du Coronavirus, de nombreux commerçants ayant pignon sur rue avaient accepté d'accueillir les producteurs et maraîchers locaux dans leurs boutiques. Ainsi ce sont des bars, des restaurants, des bouchers, des boulangers, des coiffeurs, des cinéma (Le 400 Coups), des salles culturelles (Le Quai) et bien d'autres qui avaient mis leurs locaux à disposition.

De même qu'elle avait suscité un mouvement de sympathie auprès des Angevins qui avaient adhéré à l'initiative, cette opération de solidarité envers les producteurs locaux s'était avérée d'utilité publique auprès des consommateurs. C'est si vrai que le jury de Territoria, cette émanation de l'Observatoire national de l'innovation publique, n'a pas manqué de la récompenser en lui attribuant le Territoria d'or, catégorie « Riposte territoriale #Covid ». Il s'agissait de récompenser les collectivités ayant fait preuve d'initiatives locales face à la crise sanitaire.

Chaque samedi, la place Leclerc accueille le grand marché de la ville d'Angers.
Chaque samedi, la place Leclerc accueille le grand marché de la ville d'Angers.

Pour l'heure, et tant que les marchés de producteurs et de commerçants non sédentaires pourront se tenir dans des conditions sanitaires acceptables pour les autorités compétentes, le temps d'un recours à l'opération « Adopte ton maraîcher » n'est pas à l'ordre du jour. À l'époque du confinement, première version, le but était justement de pallier à la disparition pure et simple de ces marchés alimentaires, autant ceux de la ville d'Angers que ceux des communes alentours.